Actus 2019

Avril : Insolite ceci n’est pas un poisson d’avril : Localisation du PAC



Pour accéder au PAC, certaines cartes (mappy.com, viamichelin.fr, openstreetmap.org) ont intégré le nouvel accès direct depuis l’A20.



https://fr.mappy.com/#/6/M2/TSearch/SLa+Croisière%2C+23300+Saint-Maurice-la-Souterraine/



https://www.viamichelin.fr/web/Cartes-plans?address=23300%20Saint-Maurice-la-Souterraine&



https://www.openstreetmap.org/node/2260267170#map=16/46.2030/1.3874



Pour localiser un lieu, tout le monde connait les coordonnées GPS, Google Maps propose en plus des coordonnées GPS le système « codes plus code »



Les codes plus code fonctionnent comme des adresses postales. Lorsqu'une adresse n'est pas disponible, vous pouvez utiliser un code plus code afin de rechercher ou de partager un lieu sur Google Maps.



Un code plus code comprend les éléments suivants :



Six ou sept lettres et chiffres +Une ville



Ainsi le PAC apparait sur Google Maps comme ceci : 693Q+5H Saint-Maurice-la-Souterraine



 



Mais plus original et facile à mémoriser, vous pouvez utiliser la méthode 3words. https://what3words.com/fr/



Avec cette méthode, le monde a été divisé en carrés de 3 m x 3 m et chaque carré s’est vu attribué une adresse unique de 3 mots.



Ce système fonctionne à partir d’application Android et Apple à télécharger.



Sur le site Internet https://map.what3words.com, qui s’ouvre par défaut sur Paris, il faut déplacer la carte sous la ligne rouge qui reste au centre de l’écran pour obtenir la composition des 3 mots.



Le mieux est de zoomer fortement sur la vue aérienne pour bien préciser l’emplacement repéré.



3 mètres plus loin, c’est déjà une autre combinaison qui apparaitra.



Essayez et repérez votre entreprise, votre domicile, votre jardin avec cette méthode.



La nouvelle voie d’accès peut être identifiée comme :



 



Le passage inférieur :





Le passage supérieur :





Cette méthode parait idéale pour repérer des lieux sans adresses.



 





Février : Repas des entreprises du PAC et chantiers SostraData et centre de stockage de produits d'agriculture biologique



Fin janvier, le Smipac invitait les entreprises et porteurs de projet du PAC à un moment convivial d’échanges.



Elus et chefs d’entreprises ont ainsi pu prendre le temps de se rencontrer, de découvrir quelques nouveaux arrivés (Creuse Technology Alarme Vidéosurveillance,  Gamac, Bio Crops Services) et de discuter.



Article l'Echo du Centre (édition Creuse) du lundi 4 février





Le gros œuvre du chantier SostraData avance.





Le lancement commercial du 31 janvier à l’Ensil-Ensci a réuni une belle assistance de professionnels intéressés par l’offre de services.



Le Datacenter SostraData est une infrastructure ouverte aux entreprises et collectivités pour l’hébergement, la sauvegarde, le traitement de leurs données numériques ou de leurs clients.  



L’offre prévoit également tous les services liés à cette activité dont des bureaux, la location de baies, des prestations de maintenance et d’intervention.



Si vous êtes intéressé, vous pouvez contacter SostraData sur : www.sostradata.fr ou tel: +33 5 55 63 93 11.



SostraData est l’un des rares Datacenter à bénéficier d’une homologation au standard Tier4 ce qui garantit une continuité de services à quasi 100% quel que soit l’incident (électrique, refroidissement, connexion numérique) et devrait afficher un PUE (efficience énergétique) très performant.



Vous pouvez aussi voir les présentations faites par la Caisse des Dépôts cofinanceur du projet(www.caissedesdepots.fr/sostradata-1er-investissement-dans-un-data-center-en-nouvelle-aquitaine) et Dalkia Smart Building en charge de la réalisation (www.dalkiasmartbuilding.fr/realisation-dun-nouveau-data-center-sostradata-en-limousin).



 



Le chantier de stockage de produits d'agriculture biologique commence ce mois-ci.



Il s’agit d’un projet de centre de valorisation des productions issues de l’agriculture biologique de nos territoires.





La création de ce nouveau site répond à la croissance de la filière de production bio et aux besoins des agriculteurs et transformateurs sur la qualité des produits.



Il permettra de regrouper les productions céréalières, oléagineuses ou légumineuses bio locales, de les trier et de les stocker avant leur redistribution pour l’industrie agroalimentaire.



Ce projet est suivi par l’Agence de Développement et d’Innovation (ADI NA) et le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine.



Cette infrastructure répondra aux besoins des producteurs bio (qui ne peuvent pas stocker à proximité leurs productions bio) et des clients qui ont besoin d’un approvisionnement de qualité et certifié.



Le projet devrait conforter le développement de l’agriculture biologique sur nos territoires ce qui permettra la création d’emplois locaux de proximité (transports, transformation, installation d’exploitation bio, …)



Ayant obtenu son permis de construire en fin d’année dernière la société lance les terrassements pour pouvoir être opérationnel dès les prochaines récoltes.



 





Janvier : Accès direct, Datacenter et nouvelle activité



L’accès direct au PAC par la bretelle 23a vient enfin d’ouvrir.



Suite aux inspections techniques et de sécurité routière préalables à la mise en service par la Dirco (Direction Interrégionale des Routes du Centre Ouest) les usagers peuvent enfin utiliser ce nouvel accès.





(Photo montage ouverture)



Venant du Sud (de Limoges) par l’A20, il est désormais très facile d’arriver sur le PAC.



Cela facilite grandement le travail des chauffeurs de Kuehne&Nagel et du Relais 23.



C'est là un atout supplémentaire pour l'attractivité du PAC.



Sostra Data qui construit le Datacenter sur le PAC organise le 31 janvier prochain son lancement commercial à l’Ensil-Ensci à 18h00.